Les années 70

 
 

1970-71 : Le deuxième étage de la fusée est largué !

Au poste de président, René COURTOIS remplaçait Henri SALIGNAT qui avait pris les reines du club dans un contexte difficile.

 
 

Sur sa lancée de l'année précédente, l'équipe fanion montait en promotion de Ligue et devenait championne de 1ère division tout comme les juniors qui devenaient champions du Cher en battant sur matchs aller-retour l'ES Soye en Septaine (1er en Promotion de district).

Pour ce match au sommet, Rosières n'a pas tremblé...

En ce 24/01/71, L'US Rosières recevait son dauphin l'ES Aubigny pour un match (presque) décisif !

 

Un derby sans vainqueur ...mais une qualification tout de même

En Coupe du Cher, les spectateurs étaient venus nombreux pour assister au derby du bord du Cher. U.S.R. - US Saint-Florent 3-3 ap, Saint-Florent s'est qualifié en qualité de visiteur... À une minute de la fin de la prolongation, Stéphan Szalkowski (Saint-Florent) égalisera sur corner.

Une bonne réserve

La réserve, elle aussi, monta d'un étage 3ème division (poule E).

  1. U.S. Rosières 55 points,
  2. ASPO Bourges 49 points,
  3. US Saint-Florent 49 points,
  4. ES Mareuil 47 points,
  5. RC Lunery 47 points,
  6. ASPTT Bourges 41 points,
  7. ES Trouy 41 points
  8. AS Chapelloise 31 points,
  9. ASC Levet 31 points,
  10. SC Saint Baudel 23 points,
  11. AS Asnières 22 points.

Poule finale : Demi-finale Églantine Vierzon - U.S. Rosières 2-2, Églantine vainqueur aux tirs au but 5-4.

1971-72 : Une belle balade berrichonne

Que s'est-il passé, dites moi?

Le couac de la saison est sans aucun doute ce match retour contre la Berrichonne (3) au stade des Usines.

Personne ne s'attendait à un pareil scénario...

Le récit du match

Joué sur un terrain glissant et sous d'incessants flocons de neige, ce match ne laissera que des mauvais souvenirs aux rosièrois. Entre la Berrichonne (3), qui présente une équipe sérieusement renforcée par plusieurs joueurs équipiers premiers supérieurs (dont Baudet et Gomez de division nationale) et Rosières au complet, la première demi-heure de jeu est assez agréable à suivre, les deux équipes ayant la possibilité d'ouvrir la marque, les locaux notamment, à la 20ème minute, par Pinoteau qui après avoir passé la défense et dribblé le goal des visiteurs, croise trop son tir et envoie le ballon au ras du poteau.
Hélas, à la 35ème minute, l'arbitre siffle contre Rosières un pénalty impossible. L'obstruction dont il accuse le goal local se passe hors du terrain de jeu, le ballon ayant lui-même franchi la ligne. Deux minutes plus tard, il accorde un second but à la Berrichonne sur un hors-jeu manifeste de l'ailier gauche visiteur.
À la 40 ème minute, un joueur de la Berrichonne s'accroche des deux mains au maillot de Delorme, le rosièrois stoppé dans sa course tombe sur le joueur visiteur qui continuait à la tenir par le maillot. Coup de sifflet de l'arbitre, qui a la stupeur de tous, joueurs et public, montre la direction de la sortie à Délorme. Une deuxième décision autant incompréhensible que discutable. Dès la reprise du jeu alors qu'à Rosières, Malkiewicz a remplacé Montfort blessé, Malawka est balancé et stoppé irrégulièrement dans la surface de réparation par un arrière de la Berrichonne. Cette fois tout le monde croit au pénalty mais l'arbitre ne siffle pas. C'est alors que le match basculera définitivement pour une excellente équipe de la Berrichonne où les deux nationaux sont omniprésents, et va scorer de nouveau à 5 reprises...

7-0 à domicile, la pilule est dure à avaler pour les locaux. Après cette balade berrichonne, on repassera...

L'US Rosières finira dans le ventre mou de cette promotion de Ligue. Pour le reste, la réserve en 2ème division terminera à la 6ème place, la 2ème réserve en 3ème division à la 4ème place et les minimes à une excellente deuxième place !

Coup de massue

Pas de surprise au Stade des Usines où le FC Bourges (DH) se qualifiera pour les quart de finale de la coupe du Cher

 
 

1972-73 : Une performance très minime

En coupes, l'US Rosières s'est fait surprendre par deux promotionnaires de district. Une première fois en Coupe de France à Sancoins 1-0 et... Qui devenait le seul rescapé parmi les 5 représentants du Cher du 1er tour. 

On s'y voyait déjà

L'autre coup de théâtre se déroula à Séraucourt (Bourges) où les nérondais, grisés par leurs succès antérieurs, étaient opposés à l'U.S.R. pour le compte des demi-finales. Alors que chacun croyait à la victoire probable de la dernière nommée, les joueurs de Nérondes, obtenaient, à la surprise générale, le gain de la rencontre. Sans doute trop confiante, l' U.S.R. se faisait donc sortir par l' U.S.Nérondes (P.D.) 2-1. Coup de chapeau à ces deux clubs.

Les minimes sortent grandis

La grande satisfaction de la saison viendra des minimes qui iront jusqu'en demi-finale du championnat du Cher

Les cadets n’ont qu'en à eux disputé que des matchs amicaux. Tous ces jeunes étaient entraînés par W. JANKOVEC.

Minimes (poule C ) :

  1. U.S.Rosières 35 points
  2. AS Orval 28 points
  3. SC Saint-Amand
  4. SC Châteauneuf
  5. AS Bigny
  6. AS Culan
  7. US Châteumeillant

Les minimes seront battus en demi-finale par le FC Bourges (2) 1-0 à Rosières le 25 mars 1973.

Philippe KAPTUR, Jean-Michel STEMPAK, Pascal MNICH (et Alain LAHIERLE présélectionné) sélectionnés dans l'équipe du Cher minime contre l'Eure-et-Loir en mars 1973.

 

Effort vain 

Mené au score sur ses terres, Reuilly se rua à l'attaque mais en vain...

 

1973-74 : Toi, Toi et Toi va-t'en!

Stéphan SZALKOWSKI est le nouvel entraîneur des séniors et les rosiérois terminent à une très bonne cinquième place dans ce championnat de promotion de Ligue. 

Bonne campagne en Coupe de France

Pour la coupe de France, ils se distinguèrent en sortant tour à tour US Argenton s/ Creuse (Promotion Honneur) et SA Issoudun (Division Honneur). Ce qui présageait déjà une bonne saison.

Dehors, messieurs !

Le match de championnat de Promotion de Ligue du 30 septembre 1973 à Vatan fut le théâtre d'une décision arbitrale très sévère. A la 48 ème minute, le directeur du jeu accorda non seulement un pénalty contestable pour Vatan mais expulsa, en plus, 3 rosièrois (M.Genneteau, J. Pinoteau et S.Szalkowski) dans la foulée. Menés 1-0, les fondeurs repartiront de l'Indre avec un match nul méritoire 1-1 ! 

Quinze jours plus tard, il manquait 5 titulaires pour recevoir US Saint-Pierre des Corps (Division Honneur) pour le compte de la Coupe de France (défaite 3-0).

Diablement efficace

En marquant quatre buts, Jacky PINOTEAU crucifie les théopolitains..

Classement final de la Promotion de Ligue :

  1. La Berrichonne 55 points
  2. SC Vatan 52 points
  3. US Aigurande 49 points
  4. ACS Buzançais 45 points
  5. U.S.Rosières 44 points (+2)
  6. AS Gien 44 points
  7. BAC 44 points
  8. SC Châteauneuf s/ Cher 42 points
  9. US Villedieu 39 points
  10. Le Poinçonnet 31 points
  11. US Bitray 29 points
  12. Gabatum de Levroux 23 points

Ils ne sont plus le cadet de nos soucis !

Les jeunes brillent : les cadets sont champions du Cher et les minimes vice-champions du Cher et de plus finalistes de la Coupe du Cher.

Cadet (Poule C) :

  1. U.S.Rosières 38 points
  2. SC St Amand 37 points
  3. US Charenton 35 points
  4. AS Orval
  5. US Châteaumeillant
  6. ES Sancoins
  7. Avenir Lignières
  8. ASC Levet 17 points

U.S.R. - RC Rians (28/04/1974) et FC Saint-Doulchard - Le Moulon 3-1

Finale : U.S.R. - FC Saint Doulchard 4-1 (Dimanche 19/05/1974) au stade Vauvert du Gazelec.

Bravo aussi pour les minimes

Coupe du Cher cadet annulation de cette épreuve...

Minime (poule C) :

  1. U.S.Rosières 47 points (104 buts marqués et 6 buts encaissés)
  2. US Châteaumeillant 17 points

En poule finale minimes :

FCB - AS Saint-Germain 1-0 et U.S.R. - Les Aix d’Angillon 2-0 (28/04/1974).

Finale : FC Bourges - U.S.R. 2-1 (Dimanche 19/05/1974 au stade Vauvert)

Coupe du Cher minime maintenue (1ère édition)

Demi-finales :

ES Moulon - AS Saint-Germain du Puy 4-1 et U.S.R. - CA Sancergues 2-1 (Jeudi 23/05/1974)

Finale à Vornay (26/05/1974) ES Moulon - U.S.R. 3-2

 

1974-75 : Des footballeurs en herbe

Effectif de la saison : 101 licences.

Poussins : 1, Pupilles : 8, Minimes : 23, Cadets : 23, Juniors : 12, Espoirs : 8, Seniors : 24, Vétérans : 2.

Même si l'équipe fanion termine à une très bonne 4ème place, la palme revient de nouveau aux jeunes et en particulier aux minimes qui atteindront les demi-finales du championnat du Cher contre leur bête noire, le FC Bourges. La relève est désormais assurée...

Minime (Poule C) :

  1. U.S.Rosières
  2. SC Châteauneuf s/ Cher à 2 points

Demi-finale : U.S.R. - FC Bourges 0-2

Pas de Coupe de Cher minimes en 1975.

Cadet : Cinquième U.S.R., à noter qu'une partie importante de cette équipe formait l'équipe junior...

Pré-sélection de Philipe KAPTUR dans l'équipe du Centre cadet le 30 et 31 octobre 1974 à Amboise

Pour clôturer cette saison, on vous invite à danser ce soir !

 
 

1975-76 : Messieurs, les florentais, tirez les premiers...

Money time fatal

Le tirage au sort de la coupe du Cher a désigné une confrontation entre voisins... Un derby qui reste palpitant et toujours aussi indécis où tout peut se passer même dans les ultimes minutes de jeu !

Le 11 janvier 1976 US Saint-Florent (1ère division) - U.S.Rosières (Promotion de Ligue).

U.S.R. : Luquet, Hefka, Klokowski R et JL, Meddour A et L, Genneteau, Croche, Guillot S, Monfort, Ernoult, Szalkowski USF: Caraviello, Peteluk, Sergent, Taillandier, Poulain, Fongarnan, Garnier, Pellen, Cahen, Delorme, Desnoux, Fleuret, Pinoteau, Stawiaj.

L'U.S.R. chute chez son voisin de l'U.S. Saint-Florent après un match à suspense et de football de haute qualité : 3-3 (égalisation de l'U.S.F. à 3 minutes de la fin). La prolongation ne donnant rien, il fallait se résigner à trouver le vainqueur dans l’ultime épreuve des tirs au but et Saint-Florent se montra le plus adroit (3 à 2)...  noter que du côté florentais évoluaient deux ex-rosièrois : J. Pinoteau et A.Stawiaj

Les convocations du 7 décembre 1975 sont affichées au Cercle Amical,  préparez vos sacs !

 
 

1976-77 : La pelouse fait peau neuve pour une glissade incontrôlée

Henri SALIGNAT entraîneur des seniors et juniors.

Le stade des Usines relooké...

À cause de la rénovation de la pelouse du « Stade des Usines », les matchs des seniors 1A et juniors se dérouleront donc à Mareuil s/ Arnon, la réserve à Saint-Baudel et les cadets, minimes et pupilles à Lunery.

...et plus de repères !

Une saison bien difficile où les fondeurs en Promotion de Ligue termineront avant-derniers et descendront donc en 1ère division. Ils ne brillèrent guère plus en Coupe de Cher, sortis à domicile par l'ES Brécy.

Classement final Promotion de Ligue :

  1. SC Vatan 55 points
  2. BAC 52 points
  3. SC Beffes 49 points
  4. La Berrichonne 46 points
  5. Le Blanc 44 points
  6. CAJO Vierzon 44 points
  7. US Aigurande 43 points
  8. US Argenton 43 points
  9. Etoile Châteauroux 42 points
  10. U.S.R. 36 points (6 Gagnés + 6 Nuls + 10 Défaites, 22 buts marqués contre 53 encaissés)
  11. SC Châteauneuf s/ Cher 31 points

Bonne saison pour les juniors

Les juniors sont à créditer d'une excellente deuxième place.

Voici la composition du bureau :

 

Et pourtant on ne jouait pas au tennis à Beffes !

Rosières repartit de Beffes avec une lourde défaite

 

1977-78 : Exit de la commune !

Rentrées et départs à l'aube de cette saison 1977-78

Sidatte DIOP était le nouvel entraîneur senior (mais il est remplacé en cours de saison) et Jean PICHONNAT était nommé président de la section football. 

Un match de Coupe pas comme les autres

Les seniors 1A retrouvaient les joutes de la 1ère division et le tirage au sort de la coupe du Cher désignait l'autre club de la commune le R.C. Lunery qui évoluait au niveau inférieur.

Samedi 26 novembre 1977 RC Lunery (Promotion District) - U.S.R. (1ère division) 1-0.

Résumé

Pelouse excellente, 256 spectateurs payants, et un temps idéal. Un match plein, passionné, disputé par 2 équipes correctes et d'égale valeur, une seconde mi-temps à suspense. On pourrait ainsi résumer brièvement ce derby du bord du Cher qui vit la courte victoire de Lunery. Bauer lance Labonne qui à la limite du hors-jeu passe en force et bat Luquet qui hésite à sortir (25 e) Après le repos, les hommes de Diop font le forcing pour obtenir l'égalisation. Les joueurs de Lunery méritent eux aussi un grand coup de chapeau puisqu'ils sont sortis victorieux du derby les opposants à Rosières. On y pensait bien un peu à cette victoire à vrai dire, elle reflète d'ailleurs parfaitement l'image de la Coupe du Cher.

Daniel Lamoureux ajouta donc quelques lignes de cet exploit dans sa célèbre rubrique « Quand Lune...ry, l'autre pleure ! ».

Bilan de la saison 77-78

Le bilan de cette saison 77-78 de la section football de l'USR est le suivant :

 
 

1978-79 : Manquement aux règlements !

La pilule est difficile à avaler

Cette saison aurait pu être exceptionnelle. L'équipe fanion était championne d'automne de 1ère division à l'issue des matchs aller mais elle apprennait début février 1979 qu'elle ne pouvait pas monter en promotion de Ligue ni même convoquer de joueurs à licence « mutation » en équipe première. C'était vraiment un coup de massue mais sans arbitre, le règlement est strict ! 

Bilan à la fin de l'année civile 1978

Jean-Marie Sady traçait un bilan à la trêve des confiseurs dans la rubrique du « Le Creuset... du Fondeur ».

Application stricte du règlement 

Bon, les espoirs envolés du championnat, on se devait de tout miser sur la coupe.

Après un début laborieux à Chateaumeillant (qualifiée aux tirs au but), elle était battue à Nançay 3-1 au tour suivant... Mais voilà un joueur local suspendu disputa la rencontre.

Lecture et application du règlement : match gagné sur tapis vert pour Rosières !

Et c'est comme cela que pour la 41ème édition de la coupe du Cher, l'USR se trouvait en finale face au FC Bourges, équipe qui évoluait dans le championnat national.

Il fallait y croire, les gars !

Peut-être trop rapidement résigné, Rosières céda 2-0.