Les années 30

 
 

1929-30 : Mis à pied...

A marche forcée !

Non ce n'est pas une punition, le plaisir de jouer au football va au delà de certaines contraintes ! Il arrive aussi, hélas, qu'il n'y a pas de train, même économique. Les automobiles sont rares, les cars encore davantage, et tous ne possédent pas une simple bicyclette. Eh bien, on va à pied.

C'est ainsi que, le 11 novembre 1929, la deuxième équipe doit jouer à Civray (6 à 7 km). Il pleut, les réservistes sont courageux. Ils font les deux chemins à pied, coupant même à travers champs et se perdant dans la nuit au retour.

Ils rentrent crottés, harassés mais heureux. Ils ont été royalement reçus, ont mangé du poulet après match. On leur a même offert une séance de cinéma !


Création du sous-district du Cher

Le bureau du sous-district du Cher (créé le 6 octobre 1929, Raoul HAMELIN (CS Mehun s/Yèvre) en  est le premier président) décide d'attribuer le titre de "championnat du Cher" pour la saison 1929-30 à la Société du Cher arrivant en tête du challenge PROUDHON

Mauvaise conduite...

Pour ce premier match de l'année 1930, l'US Rosières est l'hôte de l'US Ainay-le-Château, club de l'Allier...mais peu avant la fin du match, l'USR jette l'éponge. Peut-être que les joueurs sont pressés de rentrer au bercail ! Il est tout de même regrettable de passer beaucoup de temps sur la route pour ...faire demi-tour rapidement. Parfois il faut savoir marquer le stop.

"Vous pouvez nettement mieux faire, persévérez"

Devant les jeunes de l'US Berry, les rosièrois n'obtiennent qu'un match nul. Quelque peu décevant pour une équipe présumée être une des meilleures du Berry ...

Solidarité pour les sinistrés du Sud-Ouest

Lors du match (06/04/30) CS Châteauneuf s/Cher-USR 0-1, la recette faite au profit des sinistrés du Sud-Ouest (crue catastrophique de mars 1930) rapporte, tous frais payés, la somme de 150 F.

 

1930-31: Un vrai challenge à (re)lever !

Premier trophée...

Commençons modestement à remplir la vitrine.  Après avoir gagné en 1929 et en 1930, l'U.S. Rosières garde définitivement la Coupe Paul LANDOIS en 1931.

Challenge Jean PROUDHON ou Adrien MARTROU, faites votre choix .

Pas de championnat officiel dans le Sous-District du Cher en 1930-31 (le District du Berry a vu le jour le 23 juillet 1930 donc il est sans doute prématuré pour organiser un premier championnat officiel !) mais l'équipe 1 dispute le challenge J.PROUDHON et la réserve est concernée par le challenge Adrien MARTROU*. Pour soulever l'un des deux trophées, il faudra attendre ...

*Adrien MARTROU, spécialiste d'articles de sports à Bourges  met en compétition sous les couleurs du SC Berruyer un challenge , pour la saison 1930-31, exclusivement réservé aux équipes secondes.

 

1931-32 : Ils ont oublié de se lever !

Faux départ !

"Pour la première journée (29 novembre 1931) du championnat de Berry de troisième division, US Rosières bat SC Levet par forfait.

Quatre joueurs sont présents à 15h15. Le reste de l'équipe ayant fini par arriver, un match amical se joue au cours duquel Levet encaisse 9 buts à 0. Match sans grand intérêt au point de vue du jeu mais rempli de situations cocasses dues aux joueurs visiteurs

Campeão

Le 03 avril 1932 stade Léon FAVEREAU à Vatan, l'U.S.R. devient champion du Berry de 3ème division.

U.S.R. (Champion du Cher) - Jeunesse Déoloise (Champion de l'Indre) 2-0.

Arbitre : M DARGERE.

Terrain détrempé, buteurs : DESMOULIERES et LAGET ; très bonne prestation du gardien de Déols : METZ.

U.S.R. : But : DARCON, Arrières : BAUJARD, CZUBOWSKI E., Demis : THIAULT, CZUBOWSKI L, PIROT, Avants : DESMOULIERES, CZUBOWSKI F, LAGET, POTRON, THIAULT.

Jeunesse Déoloise : But : METZ, Arrières : BRY, DESBOIS, Demis : ROBIN, ROUET, RICHARD, Avants : GAGNERON, CAUMONT, DELYS, LECLERC, GODART.

La sélection du jour

CZUBOWSKI et DESMOULIERES sélectionnés dans l'équipe du Cher sénior contre celle de l'Indre à Dun s/Auron

1932-33 : Les forgerons frappent un grand coup ...

Pour se forger un moral d'acier pour la suite

L'U.S.R. croise le fer dans ce championnat de 2ème série ou 2ème division avec US La Guerche s/l'Aubois (champion du Cher et du Berry), US Dun s/Auron et SC Châteauneuf s/Cher. À noter que la saison suivante, ces mêmes équipes s'affrontèrent de nouveau dans le championnat de... 1ère division.

En ce début d'année 1933 (08/01/33), l'USR remporte sa première et unique victoire dans ce championnat de 2ème division.

Le journaliste de l'époque, peut-être troublé, évoque les forgerons au lieu des fondeurs !

A la saint Vincent, le vin était tiré...

Avec 4 équipes seulement dans ce championnat de 2ème série, le championnat est déjà plié au 22 janvier.

Entre la danse et le foot, il faut maintenant choisir

Les dirigeants de Mehun s/Yèvre constatent que leurs joueurs seraient plus performants ...le jeudi car certains d'entre eux sont fervents de la danse le samedi soir et donc quelque peu fatigués le dimanche !

La sélection du jour

Quatre fondeurs: Henri DARCON, André BAUJARD, André DESMOULIERES et Léon CZUBOWSKI sont convoqués dans l'équipe du Cher pour affronter son homologue de l'Indre le 26 mars 1933 à Vatan.

prev next

1933-34 : Il faudra se partager les vestiaires désormais...

Création d'une équipe aux couleurs rouge et blanc ( voir photos ci-dessus)

« Club polonais de Rosières ou C.P. Rosières »  qui fonctionne en parallèle avec l'U.S.R jusqu'à la fin de mois de janvier 1936. Cette équipe termine première de la poule Sud de 3èmesérie en 1934-35, (troisième de la poule finale derrière l'US Nérondes (poule Centre et premier de cette poule finale) et l'US Sancerre (poule Nord)) et montera donc en 2ème série. Le calendrier est très serré mais il faut se partager les installations !


 

Les quatre frangins

Dans cette équipe de Rosières, les quatre frères CZUBOWSKI  jouent ensemble : Léon, François, Edmond et André. Ils connaissent de nombreuses sélections du Cher, du Berry voire même de l’Orléanais pour Léon.

Mais qui sont ces joueurs guerchois !

Rosières est la première équipe à faire chuter le leader guerchois (17/12/33) dans lequel des joueurs sont non qualifiés !

Vous permettez, mon Colonel

Pour disputer les rencontres importantes, on a besoin de toutes les forces vives du club. Voici donc la demande de permission pour le joueur André BAUJARD ...


Une sortie peu glorieuse

Match heurté entre guerchois et rosièrois où le football n'en est pas sorti grandi.

Avez-vous réglé la cotisation fédérale de 25 Francs ?

 

1934-35 : Elu aux Régionales

Montée en Promotion d'Honneur

Cette année là, l'U.S.Rosières rend une très belle copie avec mention très bien et mérite de jouer au niveau régional en Promotion d'Honneur la saison suivante (elle sera la troisième équipe du Cher, après l'U.S. Berry (Bourges ) et l'U.S. Dun s/Auron, a joué dans un championnat régional ). Après avoir brillamment remportée le titre du champion du Cher de première division, elle rencontre son homologue de l'Indre pour le titre de champion du Berry. 

Le 24 mars 1935 à Vatan, finale des championnats du Berry (1ère division), Arbitre : M DAGERE.

US Rosières (champion du Cher) - AS Châteauroux (2) (champion de l'Indre) 1-1 après une prolongation de 30 min.

Buteurs : PIROT (U.S.R.) et VIDAL(ASC2).

Avec gentillesse, Châteauroux accepte de rejouer la rencontre à Rosières le 14 avril 1935.

US Rosières (champion du Cher) - AS Châteauroux (2) (champion de l'Indre) 3-0 (1-0), environ 200 personnes, temps mauvais.

Match interdit

La rencontre amicale entre l'US Rosières et le 51ème BCL n'aura pas lieu car le 51ème BCL n'est pas affilié à FFFA...Il ne faut, tout de même, pas rigoler avec le règlement !

Ils seront de la Fête

Pour clôturer cette belle saison, le sous-district du Cher organise une fête sportive le 31 mars 1935 « au ground du Pont JACQUIER ».

D'autre part, Rosières est sans doute l'un des premiers clubs à mettre sur pied une équipe minime mais les rencontres sont très limitées. Les matches entre équipes minimes contre AS Châteauroux le 9 décembre 1934 à Rosières et le 7 avril 1935 à Châteauroux et ce sera tout.

La sélection du jour

Henri DARCON (gardien de but) et André BAUJARD (arrière) retenus dans l'équipe du Cher pour rencontrer son homologue de la Nièvre le 22/04/35 à la Guerche s/l'Aubois (victoire de la Nièvre 5-3)

Ils prennent une pleine valise à Amboise

En lever de rideau du match AC Amboise-US Le Mans, les rosièrois n'ont pas rivalisé face la réserve amboisienne (5-0). Le même jour, une valise contenant un équipement complet a disparu ...

Faux et usage de faux 

Un petit malin a envoyé, à la rédaction de la Dépêche du Berry, un faux compte-rendu lors du match contre l'US Guerchoise le 6 janvier 1935 !

Vraiment très minime !

L'US Rosières demande à la Ligue du Centre un championnat officiel pour la catégorie "minime" mais seule l'AS Châteauroux se positionne sur la liste ...Il faudra attendre la saison 1956-57 pour assister enfin au premier championnat départemental minime avec seulement trois équipes (Le Foyer Saint-François Bourges en sera le premier vainqueur).

1935-36 : Sauvés des eaux !

Ils y ont cru

Les fondeurs s'affirment de plus en plus et sont sans doute l'une des meilleures équipes du Sous-District du Cher... juste derrière la redoutable et meilleure équipe du Cher de l'époque, US Dunoise (championne du Centre de Promotion en 1935-36 et trois années d'invincibilité sur son terrain). Pour sa première année en championnat du Berry de Promotion d’Honneur, l' U.S Rosières termine 2ème ex-aequo avec l' U.S. Le Blanc et derrière l'inévitable U.S. Dun s/Auron. Le match retour entre l' U.S.R. et US Le Blanc reporté une première fois pour cause d'inondation (8/12/35)... débute avec un peu de retard puisque le terrain du Pont JACQUIER est sous l'eau juste avant le coup d'envoi. Ouf, l'US Rosières sauve sa saison en remportant l'unique succès dans ce championnat à trois équipes, l'AS Ardentes étant forfait général !

Dans le bureau du sous-district du Cher de football, René COTTINEAU (US Rosières) est le secrétaire général et Gaston POTRON (US Rosières) le trésorier...

On n'est pas sortis de l'auberge !

Le 20/10/1935, l'US Rosières chute lourdement 5-2 à l'US Le Blanc (Indre).

Au stade Vélodrome, les fondeurs ne sont sans doute pas dans leur assiette ce jour-là. Malgré la victoire des locaux au retour 1-0, cette défaite n'avait toujours pas été digérée !

A Rosières, on se souviendra de ce tout premier match au niveau régional...

 

Ce derby vaut Cher

C'était le moment fort de la saison, une question de suprématie entre les deux meilleurs clubs du Cher : l'US Dun s/Auron et l'US Rosières.  Les fondeurs ne sortiront jamais vainqueurs du derby sur la période de 1934 à 1938...

La sélection du jour

André BAUJARD (arrière) sélectionné dans l'équipe du Berry victorieuse du Limousin 2-0 le 11/11/35 à Châteauroux.

 

1936-37 : Un carton d'invitation surprise

  1. US Dun s/Auron 22 points (7 Victoires - 1 Perdu*),
  2. Patronage Saint-François Bourges 18 points (5 Victoires - 3 Défaites) ,
  3. US Rosières 17 points (4 Victoires* - 1 Nul - 3 Défaites),
  4. US Villedieu 12 points (1 Victoire - 2 Nuls - 5 Défaites),
  5. US Le Blanc 11 points (1 Victoire - 1 Nul - 6 Défaites)   

  *match perdu sur tapis de l'US Dun s/Auron contre l'US Rosières à cause d'un joueur dunois non qualifié 

Belle promotion

US Dun s/Auron est championne du Berry où évolue notamment André JAMPIERRE qui débute à 13 ans en équipe 1 (118 buts marqués de 1935 à 37 !) et passe pro au FC Toulouse puis au RC Paris. Suite aux forfaits de l' US Dun s/Auron et du Patronage Saint-François (terrain non homologué !), Rosières est appelé à représenter le Berry dans ce championnat Centre de Promotion où son équipe rencontrera en match aller-retour le CA Orléans (champion de l'Orléanais), le SC Chartres (champion de Beauce) et le SC Poitiers (champion de Touraine) qui deviendra champion du Centre et montera en Division d'Honneur suite aux barrages PH-DH.

Il reste encore une marche mais bien trop haute pour l'US Rosières pour accéder aux barrages d'accession à la Division d'Honneur (les 2 derniers de la Division d'Honneur, CA Montrichard et CASG Orléans, et les deux premiers de la poule finale de Promotion d'Honneur se disputent un mini-championnat, seuls les deux premiers de ce championnat peuvent accéder ou rester en DH) .

Classement final tous 6 matchs joués :

  1. SC Poitiers 15 points (3 Victoires - 3 Nuls),
  2. SC Chartres 14 points (3 Victoires - 2 Nuls - 1 Défaite),
  3. CA Orléans 10 points (2 Victoires - 4 Défaites),
  4. U.S.R. 9 points (1 Victoire - 1 Nul - 4 Défaites).

Le Père Noël a besoin de renfort ...

Pour affronter la réserve du Stade Français, le SA Issoudun fait appel à quelques joueurs de Rosières le 25/12/36 ...

Le football dans le Cher et dans la région Centre

Division d'Honneur du Centre : ASJ Châteaudun, AS Orléans, ASPO Tours, AAJ Blois, AC Amboise, CAS Châtellerault, USO PO Orléans, La Berrichonne de Châteauroux, CASG Orléans, CA Montrichard, Promotion d'Honneur du Berry : Patronage Saint-François de Bourges, US Le Blanc, US Villedieu, US Dun s/Auron, US Rosières, Promotion d'honneur de Touraine : US Châteaurenault, SC Poitiers, CO Bléré-la Croix, SO Romorantin, la Patriote de Châtellerault (forfait général), Promotion d'Honneur de Beauce  : VS Chartres, SC Chartres, Amicale Nogent-le-Rotrou, CS Bonneval, Stade Loupéen, UP Illiers, Promotion d'Honneur de l'Orléannais  : Club Athlétique Orléans, US Gien , CA Pithiviers, US Briare, x et y, 1ère division départementale dans le Cher : Normalienne Sportive de Bourges, US Sancerre, UA Chârost, FC Mehun s/Yèvre, CA Guerchois, US Nérondes (forfait), 2ème division départementale dans le Cher : AF Aubigny s/Nère, CS Foëcy, US Rosières(R), SC Veaugues, SC Châteauneuf s/Cher ...et c'est tout !

La sélection du jour

Jean PERON (avant et ex dunois) et André CZUBOWSKI sélectionnés dans l'équipe sénior du Berry (battue 10-2 contre l'Oise à Senlis le 10/02/37)

André BAUJARD (arrière), Jean DORIE (demi), Jean PERON (avant) sélectionnés dans l'équipe sénior du Cher contre la Berrichonne de Châteauroux à Châteauroux le Je 06/05/37 (match nul 3-3)

La raison contre la passion

Cette saison riche en émotion se termine par un match entre les « anciens » et les « jeunots ».

Pas très sympas, ces guerchois 

Le champion du Berry de 1ère division, le CA Guerchois, n'est pas venu honorer l'invitation de l'US Rosières ...sans prévenir

Le nouveau Stade des Usines (Route de Lunery) sera inauguré le 16 mai 1937

 

1937-38 : Les 12ème et 13ème hommes déjà

Présentation USR 1937-38

Les rencontres se disputent désormais sur le nouveau stade : Stade des Usines, route de Lunery. 

Durant ces quelques années qui précédèrent la guerre, Rosières est devenu en quelque sorte le Siège Officiel du District du Cher de Football (naissance du District du Cher de football le 23 juin 1938) .

Albert CAULIER est président du tout nouveau District en 1938 et membre de la Ligue du Centre. René COTTINEAU est vice-président et sélectionneur unique du Cher. Louis FORGEREAU était le secrétaireEmmanuel HOLUB (ancien arbitre) est le trésorier.

Coupe Charles SIMON, une Première dans le département (hors Bourges).

Ils font une croix sur la compétition ...et le football

Pour son tout premier match officiel en Coupe de France, US Rosières doit rencontrer le CO Bléré-la-Croix mais ironie du sort ce club ne pratique plus le football (l'année précédente, il évoluait encore dans le championnat de Touraine de Promotion !). Ce même club demande à disputer des matches amicaux quatre mois plus tard, vraiment curieux ...Il est à noter aussi que l'US Rosières sera le premier club du Cher, hors Bourges (US Berry)*, à disputer la Coupe de France de football.

*US Berry (Bourges, club omnisports fondé en 1902) : Cette équipe du Cher participe, pour la première fois, à la Coupe de France de football le 11 octobre 1925 (victoire sur le SC Montluçon 4-2 au stade Louis TAVERNIER à Bourges), ce club sera aussi la première équipe du Cher à disputer, en 1925, le championnat de Division d'Honneur dans le même groupe que l'Association Sportive de Châteauroux et le Centre d'Instruction Physique de Romorantin (à l'époque la DH est composée de 4 groupes, chaque leader se rencontre ensuite en poule finale en matches aller-retour). Les usbéistes rencontreront le FC Lyon (finaliste de la 1ère édition en 1918) lors de leur ultime match de Coupe de France, défaite des berruyers 3-1 sur l'annexe GAUDRAT à Bourges le 23 octobre 1927. Enfin , l'US Berry sera championne ...du Berry en 1927-28. A la fin des années 20, le football s'effacera devant le rugby, sport plus noble à l'époque. De nos jours, le club existe toujours avec sa section d'athlétisme.

Ce lieutenant sera promu très rapidement capitaine

Le lieutenant BELLANGER de la base aérienne 702 d'Avord est le meneur d'hommes de cette équipe de l'US Berry et en sera logiquement le capitaine. Il sera aussi sélectionné dans l'équipe de la Ligue du Centre de Football Association. Affecté en janvier 1928 sur la base aérienne de Dijon avec quelques autres aviateurs d'Avord, le rendement des "vert et noir" s'en ressentent fortement par la suite ...

Après avoir sorti indemne de plusieurs accidents d'aviation, le capitaine BELLANGER , meurt à la suite d'un accident de motocyclette au début des années 30.


Pour son tout premier match de Coupe de France, l'USR jouera finalement contre le CS Roanne

Bienvenue à dame Coupe du Cher

Pour cette année, la Coupe du Cher est créée (superbe objet d'art qui récompensera le vainqueur est offert par M. de CONTADES sous le patronage de la « Vie Rurale »). Deux équipes de Rosières seront engagées pour cette première édition mais ne passeront pas le premier tour !

 

Madame DE CONTADES ne vous remettra pas le trophée le 27/02/1938

L'aventure se terminera très rapidement (1er tour) pour les équipes rosièroises engagées, l'une contre le Patronage Saint-François de Bourges 1-0 et l'autre contre la Normalienne Sportive de Bourges (instituteurs) 4-1. Ces deux mêmes équipes se rencontreront en demi-finale (victoire du Patronage Saint-François 7-0) et Madame DE CONTADES remettra le trophée à DOURNEAU (capitaine de Patronage vainqueur de l'AF Aubigny s/Nère 2-1) au stade Louis Tavernier Bourges le 27/02/38 et devant 4000 spectateurs.

Devant l'importance de cette compétition, le District du Cher décide que tous les matches seraient interdits sur un rayon de 50km ce même-jour ...


 

Sans limite...

Pour ce début de championnat le dimanche 15 octobre 1937, la rencontre se déroule avec de nombreuses péripéties. À Séraucourt, devant 4000 spectateurs, le Patronage Saint-François Bourges bat U.S.R. 2-1 (But de DORIE pour l'USR).

"Un match qui prouve qu'il est urgent d'éduquer la foule.

En résumé, partie dure, où l'on vit peu de beau jeu tant l'importance du match est grande. Nous espérons que par la suite, nous verrons beaucoup plus de beau jeu. Nous remercions les spectateurs d'être venus si nombreux et donnons-leur rendez-vous pour le match contre la Berrichonne le 31 mars."

Le 1er but du Patronage est très contesté, le ballon est mis en corner par BAUJARD puis remis en jeu involontairement par 2 spectateurs et le second est marqué de la main par l'avant-centre. Ce qui provoque des incidents au stade Séraucourt. Le terrain n'est pas entouré d'une main-courante,ni même d'une corde !

Mon Père, vous êtes convoqué au District du Cher de football

Suite à une réclamation de l'U.S.R., le District du Cher prend la décision d'annuler la victoire du Patronage Saint-François et de faire rejouer ce match ...sur terrain neutre ! Le Patronage Saint-François remonte l'affaire à la Ligue du Centre de Football Association (où siège un certain Albert CAULIER, rosiérois et futur président du District du Cher de football) et ...pas de remake de ce match ! Pour la petite histoire, il faudra attendre... 30 ans pour que la loi du jeu autorise le remplacement d'un joueur à la convenance de l'entraîneur !

 

Ils n'ont pas mis toute la gomme ou quoi !

Trop tendres, les "caoutchoutiers" ne résistent pas et c'est même une véritable déroute à Rosières.

 

Les célibataires défient les mariés 

Une équipe olympique à Rosières !

Un grand match de propagande est programmé à Rosières en 22 mai 1938 avec la venue du CO Billancourt, champion de Paris de division d'Honneur. Les parisiens l'emporteront facilement 3-0.

La sélection du jour

André BAUJARD (arrière) sélectionné dans l'équipe du Berry contre la Touraine à Châteauroux le 06/02/38

C'ESPA possible !

Mais si c'est possible, ESPA (US Rosières) est désigné meilleur gardien du Cher et reçoit le challenge BOURGOIN (Paul BOURGOIN excellent gardien de l'US Dun s/Auron et sans doute l'un des meilleurs du Berry dans les années 30)

Un District rosièrois

Albert CAULIER (US Rosières) devient le président du sous-district du Cher de football, René COTTINEAU (US Rosières) reste secrétaire général et Louis FORGEREAU est le trésorier.


1938-39 : J'avais fait un rêve...

Demande particulière...
Lors d'une réunion du District du Cher de football de début d'année, le président de l'US Rosières demande, à l'assemblée, une autorisation particulière pour les jeunes polonais jouant dans l'équipe réserve...

Coupe franche

Sans doute les deux meilleures équipes départementales du moment (Dun s/Auron et Rosières) ne gagneront pas la Coupe du Cher avant la guerre...Comble, les trois équipes engagées seront même sorties dès le premier tour (tout comme en 1937-38 où l'US Dun s/Auron avait déclaré forfait).

Sans commentaire...
Pour ce match de 1ère  division du 13/11/1938, la réserve de l'US Rosières coule à la Guerche s/l'Aubois 13-0... et fait couler peu d'encre !

Aux couleurs du District du Cher 

Lors de l'ultime match  du 12-2-39 du championnat de Promotion (poule D), l'US Rosières adopte les couleurs rouge et verte du District  du Cher de football pour éviter la confusion avec les maillots blancs de l'US Briare.

En battant 5-2 l'US Briare, l'US Rosières décroche la première place de la poule D et dispute le barrage de Promotion d’Honneur à Romorantin.

Aux portes du Final Four

Poule finale de Promotion d'Honneur du Centre

Le 5 mars 1939 à Romorantin (41) U.S.R.  - US du Centre de Tours (37): 3-1.

Le 12 mars 1939 au Blanc (36) CA Neuville-de-Poitou (86) - U.S.R. : 7-2.

Le 19 mars 1939 à Châteauneuf s/Loire (45)  U.S.R. - SC Chartres (28) : 2-1.

En poule finale, l'U.S.R. se classe première ex-aequo en finale avec C.A.Neuville- de-Poitou.

Les deux premiers joueront donc le barrage Honneur - Promotion contre les deux derniers de Division Honneur en poule 4 (les deux premiers de cette poule joueront la saison suivante en Division Honneur).

Le 1er avril 1939, USR déclare forfait pour les barrages ascendants Honneur - Promotion. J. RAIMBAULT, président de l'U.S.R., s'explique sur ce forfait : la mobilisation de 6 joueurs est la seule raison de ce forfait...

Ce forfait entraîne sanctions et …polémique

Ex-aequo avec le C.A. Neuville-de-Poitou, l'US Rosières ne pourra pas disputer le match d'appui, au Blanc, pour le titre le 02 avril 1939. La mobilisation de 6 joueurs (Marcel BEUNACHE, André CZUBOWSKI, René AUBRUN, MOTRE, Jean DORIE, François MOWINSKI) est la seule raison de ce forfaitet non pour une raison financière comme annoncé par erreur !

Faute d'équipe compétitive, l'USR ne peut pas défendre légitimement ses chances et concéde le titre de champion de Promotion d'Honneur du Centre au CA Neuville-de-Poitou.

Par la suite, la Ligue du Centre de football admit cependant que le titre de PH du Centre 1939 revenait aux deux clubs.

De plus, Rosières et Neuville-de-Poitou doivent jouer les barrages Honneur -Promotion avec les deux derniers de DH, ASPO Tours et CASG Orléans, en poule de 4 (les deux premiers de cette poule évoluant la saison suivante en DH). Rosières forfait, ASPO Tours, avant-dernier, peut rester en DH. Habituellement, les barrages se disputent en matches aller-retour…or la Ligue du Centre de football modifia quelque peu le principe avec une seule rencontre à disputer …sur le terrain de l'équipe de DH, sur quoi Neuville proteste mais en vain.

Le CASG Orléans, surnommé la "Générale", restera en DH, grâce à sa victoire 2-1 lors du match rejoué à domicile (premier match CASG Orléans-CA Neuville-de-Poitou 1-1)

Pour meubler le calendrier

En parallèle du championnat de Promotion d'Honneur du Centre se dispute le championnat du Cher de Promotion d'Honneur où l'USR termine 3ème  derrière l'US Dun s/Auron et l' AF Aubigny s/Nère. Lors de la 2ème  journée (7/11/38), Rosières trébucha, à domicile, contre l'US Dun s/Auron 3-1.

 

Joueront-ils en rose ?

Pour respecter la tradition, l'US Rosières organise un match de propagande. Le 14 mai 1939, le Stade Français se déplace au Stade des Usines.

Victoire de la sélection du Cher 

Emmenée par ESPA, KALOWY et CZUBOWSKI de l'US Rosières, et dirigée par René COTTINEAU, cette sélection du Cher dispose du C.O. Billancourt 3-2

Enfin le Challenge PROUDHON prendra la direction de Rosières....

Il faut attendre le 28 mai 1939, avec une formule différente sur une seule journée, pour voir le challenge PROUDHON dans les vitrines de l'US Rosières.

Erreurs de frappe !

Entre Rapide Club et Union Sportive, le deuxième club de la commune n'est pas épargné. On se demande même si le Racing Club Lunery existe réellement !

1939-40 :  Alors l' U.S.R. s'inscrivit au critérium

Démissions

A la suite de la démission du président Joseph RAIMBAULT pour des raisons de santé (nommé, par la suite, maire de Lunery de 1941 à 1944 par le gouvernement de Vichy) et du secrétaire M.MIGRAINE pour des raisons de travail, une assemblée générale se tient le 23 juin 1939. Le nouveau bureau est constitué comme suit :

Président : Albert CAULIER, vice-président : Henri COURSEAU, secrétaire : Hubert CAULIER et trésorier : René AUBRUN

AdVienne que pourra...

La Ligue du Centre de football décide de créer une poule unique de Promotion d'Honneur en 1939-40 à 8 clubs avec les deux premiers de chaque poule de PH de la saison 1938-39 (seule l'US Dun s/Auron, pour raisons financières, refusa). Le sort est jeté, deux lointains déplacements au Patronage Saint-Joseph Poitiers et à Neuville-de-Poitou sont prévus... sans compter les matches à Chartres, Nogent-le-Rotrou et Tours ! L'UR Rosières est aussi engagée en Coupe de France mais la guerre (début septembre 1939) décide autrement ...

"Tu pars ou tu restes !"

On note peu de mouvement dans l'effectif des fondeurs ...avant le 03 septembre 1939

Très affûté pour le critérium

Malheureusement la seconde guerre mondiale arrête la progression constante. À partir de décembre 1939, le District décide de créer un critérium du Cher qui remplace le championnat et la Coupe du Cher.

En mars 1940, l'équipe de l'U.S.R. est composée de jeunes éléments encadrés par quelques anciens de l’année précédente :

BERNARD, BONNIN, CAULIER Hubert, DA COSTA, DEFAIT, HAWRYLAK, MALAWKA, MARGUERITAT, MARNAT, MATHIEU et PACZYNSKI  (qui remporta le challenge Paul BOURGOIN : 8 matches et 6 buts encaissés pour la saison 1939-40) .

Classement Poule Ouest 10 matchs joués :

  1. U.S.R. 28 points, 1 seule défaite, 28 buts marqués contre 7 encaissés.
  2. Entente CASB/USB Bourges, 27 points
  3. Normalienne Bourges, 12 points
  4. ES Bigarelles Bourges, 12 points
  5. Patro Saint-François Bourges, 12 points
  6. Avant Garde du Lycée de Bourges, 11 points

U.S. Rosières termine première de la poule ouest, une seule défaite en 10 rencontres, devant l’entente C.A.S. Bourges / U.S. Berry.

Dans la poule est, le CA La Guerche s/l'Aubois sort vainqueur devant l'US Dun s/Auron. La grande finale n'aura pas lieu ...pour les raisons que l'on sait.

Création du sous district Cher Est...
Pour la période de la guerre, il est créé, pour éviter des déplacements importants, un sous-district Est du Cher (pour 1 an seulement...) sous gérance de Pierre ROUX de la Guerche s/l'Aubois.

Les lycéens tiennent tête au maître...

L'Avant Garde du Lycée de Bourges fait match nul face au leader de cette poule Ouest...qui a gagné 6-0 une semaine plus tôt !

22, les V'là ... et ils prirent peur !

22 buts marqués pour la réserve de l'US Rosières contre Saint-Ambroix dont 16 en deuxième mi-temps. Devant l'adversité, les joueurs de Saint-Ambroix auraient-ils déserté le terrain après les citrons ?

Envahissement de terrain

Triste mois de mai 1940... Après une attaque éclair, les allemands gagnent du terrain, le football attendra... A Tours, la première finale de Coupe du Centre (12/05/40) ASJ Châteaudun (28)-US Berry-CASB (18) ne sera jamais joué.

Protège-nous des mauvais coups

La "Protectrice" peut être bien utile pour chaque sportif de l'USR...